site dédié a George Michael |
 
 

The View Interview

15 Juin 2004 (USA)

Traduit par Frédérique

(source george michael tribute)

 

Elisabeth Hasselbeck:  For 8 years, we all held on to our Faith, waiting for George Michael to release a new
album.   And the wait is finally over.  With his brand new CD aptly titled "Patience", please welcome back
George Michael.
Pendant 8 ans, nous avons patienté grâce à notre foi, attendant que George Michael sorte un nouvel album. Et l’attente est terminée. Avec son tout nouvel album, pertinemment appelé Patience,  s’il vous plait saluez le retour de George Michael.
 

George, at the height of your stardom,  you left us.  And you took a break for 8 years.  Why did you go away
and leave us?
George, au sommet de votre carrière, vous nous avez quitté. Et vous avez fait une pause pendant 8 ans. Pourquoi êtes vous parti?

George Michael:  I kinda took a break as of 1991.  For those that are old enough  to remember,  it was quite intense
at the time I was successful as a solo artist here.  It kind of freaked me out a little bit.  American stardom is a
completely different level to stardom in Europe.
 
Je devais faire un break en 1991. Pour ceux qui sont assez vieux pour s’en rappeler, c’était très intense au moment où je suis devenu célèbre en tant qu’artiste solo ici. Ca m’a fait flipper en quelque sorte. La célébrité ici est à un niveau complètement différent qu’en Europe 
 
Joy Behar:  Why?  What's different?
Pourquoi ? qu’est ce qui est différent?

George Michael:  Its not so different now.  But in those days it was like celebrity was a much bigger deal here.  And
that type of celebrity culture is everywhere now.  But at the time I was freaked out about how much attention I was
getting.  I didn't have Andrew, from Wham, to bounce the ridiculousness of it off of.  So I took some time out, work
out what I wanted.

Ce n’est plus si différent aujourd'hui. Mais à l’époque c’était comme si la célébrité était vraiment une grosse affaire. Et ce genre de culture de la célébrité est partout maintenant. Mais à ce moment là, j’ai été effrayé par toute cette attention envers moi. Je n’avais pas Andrew, de Wham!, pour faire ressortir le ridicule de la situation. Alors j’ai pris du temps, pour réfléchir à ce que je voulais vraiment. 
 

Elisabeth Hasselbeck:  You were angry at the media correct?
Vous étiez en colère après les médias n’est ce pas ?
 
George Michael:  Yeah.  
  
Elisabeth Hasselbeck:  Did you partially blame them for your "then" boyfriend's death?
Les blâmiez vous en partie à cause de  la mort de votre compagnon ?

 
George Michael:  All of that was slightly after.  I made the decision that I was a very unhappy 25 year old, with all
these things to be happy about.  A lot of it what I think now in retrospect was based on loneliness and not
understanding my sexuality.  But I took time to try and get my life together.  And when my life got happy, things
falling into place the way I wanted it, everything kinda went wrong.  I had a really long stream of bad luck to
counterbalance the incredible luck I had in my 20's.  I was a very lucky boy.  
 I went through 2 bereavements, one  after the other; which kinda of took the wind out of me.  I lost my parter in 93.  
And when I lost my mother in 97, it stopped my writing.  It stopped me from being unable to work.  And it took 3 or 4
years to get over.  So the whole period of those 2 bereavements took a big chunk out of my work.  But he last year
and a half have been fantastic.  Last 8 years I have a wonderful partner, who I don't think I would of made it without.  

 

Tout cela était juste aprés.

J’ai décidé que j’étais un très malheureux garçon de 25 ans, alors que j’avais tout pour être heureux. Avec le recul, je pense que tout ça venait de la solitude et de l’incompréhension de ma sexualité. Mais j’ai pris le temps d’essayer de remettre ma vie en place. Après, ma vie a été meilleure, les choses se sont mis en place comme je le voulais et puis tout est reparti dans le mauvais sens. J’ai eu une longue période de malchance comme pour contrebalancer la chance incroyable que j’avais eu dans ma vingtaine.

J’ai eu deux deuils, l’un après l’autre, qui m’ont vidé. J’ai perdu mon partenaire en 1993. Et quand j’ai perdu ma mère en 1997, ça a stoppé mon écriture, et mon habilité à travailler. Cela m’a pris 3 à 4 ans pour le surmonter. La période de ces deux deuils a éclaté mon travail. Mais l’année qui vient de s’écouler a été fantastique. Depuis 8 ans, j’ai un compagnon fantastique, sans qui je n’aurai pas pu m’en sortir.
 

Meredith Vieira:  You introduced Kenny, the love of your life, but there once was a time where you did not   talk about your sexuality.  You kind of kept it from your fans.  Were you worried sine you had so many women  that were your fans that they could not identify with you?  Or resent it?

Vous venez d’introduire Kenny, l’amour de votre vie, mais il y a eu une période ou vous ne parliez pas de votre sexualité. Vous la cachiez à vos fans. Etiez vous inquiet par rapport à vos fans , qui étaient beaucoup des femmes ?
 

George Michael:  I have to completely honest.  Probably from the moment of Faith onwards I truly didn't believe it  would matter that much.  Cause I felt that I have established a re pore that would overcome that.  I think in reality in  didn't make a jolt of difference in the rest of the world.  Its a bigger deal here.  This is a much more religious country,  than most of the countries that I'm successful in.

Je dois être très honnête. A partir du moment ou Faith marchait, je ne pense pas que ça ait beaucoup d’importance. Je pensais que j’avais établi quelque chose qui dépasserait cela. Je ne pensais pas que ça choquerait dans le reste du monde. C’est plus une grosse histoire ici. C’est un pays beaucoup plus religieux, que les autres où je suis connu.
 

 
Star Jones:  Do you think that is what the reason is?  I think I remember reading somewhere that there was  some "concern that George Michael would not be concerned as a "gay" artist".  What does your sexual  orientation has to do with your music?  

Pensez vous que ce soit la raison ? Je me rappelle avoir lu quelque part que George Michael ne pouvait pas être considéré en tant     qu’ ”artiste gay” ?

Qu’est ce que votre orientation sexuelle a à voir avec votre musique ?
 

George Michael:  I kinda agree with that. But is seems to have much more of an impact here.

Je suis d’accord avec ça. Mais on dirait que ça a plus d’impact ici.

 

Joy Behar:  Because people are judgemental that  why.  And its not as easily accepted.  Of course its wrong.   People like you who are great artists have to deal with the morality that is misguided and judgemental.

 

Parce que les gens portent des jugements catégoriques. Et ce n’est pas facilement accepté. Bien sur, ils ont tort. Les grands artistes comme vous doivent faire avec avec une espèce de moralité mal placée et catégorique. 
 

George Michael:  I think what people have to understand is, for me, this is something I have to deal with on a public  level.  But my actual daily life is not affected by it.  I deal with people in everyday walks of life, even in England, and  probably more so in this country, who deal with it every day.  Everyday, in terms of people's response to them at  work, friends, and stuff like that.  Actually my success negates that in life on a day to day basis.  So I don't feel  persecuted by it.  I feel saddened by the idea that people who could relate to what I was singing about, feel that  those things don't speak to them. To me love is love is love.  

Je crois que ce que les gens doivent comprendre, pour moi, c’est quelque chose que je dois traiter à un niveau public. Mais ma vie de tous les jours n’est pas affectée par cela. Je fais avec à chaque moment de ma vie, même en Angleterre, comme le fait tout le monde, et surement plus dans ce pays.

Tous les jours, au travail, avec mes amis, etc ... En fait , mon succès contredit cela , mais je ne me sens pas persécuté à cause de ça.

Je me sens triste à l’idée que les gens qui pouvaient se reconnaître dans ce que je chantais, pensent que ces choses là ne les concernent plus. Pour moi, l’amour c’est l’amour, c’est l’amour.

 
 

  Fermer cette page