site dédié a George Michael |
 
 

George Michael et Kenny Goss:Pop Romance

  


A quoi ressemble la vie d’un des plus célèbres couple du showbiz ? Tracey Emin s’est introduit chez George Michael et Kenny Goss et a découvert que derrière le monde des avions privés et des fans hurlants, il y a avait une histoire d’amour de tous les jours.


Date parution 14 Février 2007

http://news.independent.co.uk/people/profiles/article2268922.ec

Traduit par Frédérique


C’était en 1986. Je venais de quitter l’école d’art. Tout était une bataille mais la vie était excitante. C’était comme si tout pouvait arriver. J’avais quelques amis dans le monde des médias qui vivait dans un très joli appartement à Notting Hill gate. Ils m’adoraient et adoraient mon travail et ils sont arrivés avec l’idée géniale que je fasse un très grand tableau dans leur appartement. C’était un véritable complot mais je pouvais faire ce que je voulais.
Tous les jours, j’allais de Rochester dans le Kent à West London. Notting Hill était branché mais, pas comme maintenant : Il y avait une odeur de moufette indienne et des relents du film Performance de Donald cammel. Je trouvais cela très excitant.
J’avais mes propres clefs de l’appartement. Cela m’a pris deux bonnes semaines pour faire ce tableau. Tous les jours mes amis me laissaient du café dans un saucier (parce que je ne savais pas utiliser le percolateur), et j’avais toujours quelque chose de bon à manger, comme des sandwiches à la luzerne avec ce pain de seigle, tout cela semblait très exotique. J’étais très heureuse de faire ce tableau et je faisais très attention à ne pas mettre de désordre.
Ils me faisaient confiance implicitement, mais il y avait une règle d’or à respecter : ils vivaient au rez de chaussée mais sous aucun prétexte je ne devais faire entrer quelqu’un d’autre dans le reste du bâtiment, peu importe le nombre de fois qu’ils sonnent à la porte ou s’ils tapaient à la fenêtre, je devais les ignorer. Il y avait un couple de photographes dans l’immeuble avec du matériel très coûteux et mes patrons, en tant que bons voisins, en étaient responsables.
Alors, j’étais là, écoutant Talking Heads de plus en plus fort, peignant mon bateau turc passant sous le pont de Rochester, quand j’entendis la sonnerie retentir. En fait, elle n’arrêtait pas de sonner. J’ai arrêté de me balader en salopette en voyant un gars qui me faisait signe à travers la vitre. Il souriait mais semblait très agité. C’était un double vitrage et je n’entendais pas ce qu’il disait. Je suis sorti de l’appartement et me suis agenouillé prés de la boite aux lettres au niveau de l’entrejambe du gars. Il s’est penché vers la boite à lettre et m’a dit « s’il vous plait, laissez moi entrer, vous devez me laisser entrer »
Je lui ai dit que j’étais désolé et lui ai expliqué la situation. Plus je lui expliquai et plus il était désespéré. IL était si gentil, j’étais vraiment désolé pour lui mais je ne pouvais rien faire. IL m’a même dit son nom mais ça n’a pas fait de différence pour moi. Je pouvais juste dire que j’étais désolé.
Le lendemain, il y avait un mot pour moi prés de la cuisinière « j’ai entendu dire que tu as laissé George Michael à la porte hier «
La fois suivante ou j’ai rencontré George (ou plutôt il est venu à moi) était dans des circonstances nettement différentes .C’’était il y a plus de 10 ans. J’étais assise au Ivy avec le directeur de la galerie Carl Freedman (et je dois admettre très très saoule) quand de la table voisine est venu un magnifique homme, en face de moi. Il parlait avec cet accent texan fantastique et si sexy « excusez moi de vous déranger mais vous êtes Tracey et mon petit ami est fan de votre travail et voudrait vous saluer »
J’étais enchantée et dit "amenez le". Et à ma grande surprise, la personne qui s’est assise juste à côté de moi a souri et a dit « Salut, je suis George ».Je me rappelle que nous avons eu une grande conversation sur Chypre. George m’a donné son numéro de téléphone et je lui ai promis de l’appeler. Je regardais ce morceau de papier ou était marqué George Michael avec un numéro de téléphone au verso. Je l’ai mis dans ma poche en faisant très attention et j’ai pensé « Je ne dois pas le perdre ». Bien sur, je l’ai perdu. Mais je me rappelle avoir pensé à ce moment combien de millions de femmes voudraient avoir le numéro de téléphone de George Michael. Même si c’était son petit ami Kenny qui faisait battre son coeur, j’associais toujours George avec des millions de filles hurlantes.
Des années plus tard, je tombais sur George et Kenny à Heathrow air port,
Alors que nous revenions d’un vol à Berlin. George et moi avions présenté nos films au festival du film de Berlin en 2004. C’était fabuleux. Nous nous sommes embrassés et même si nous ne nous étions plus vus depuis des années, nous étions toujours présents dans l’esprit de l’autre.
George avait fait la une des journaux pour beaucoup de raisons différentes et moi, aussi, j’avais eu mon lot de critiques. Nous avons partagé un franc esprit de camaraderie en attendant Kenny qui passait le contrôle de l’immigration. Puis, tous les deux ont disparu subitement par une porte secrète.
La fois suivante ou nous nous sommes rencontrés George et Moi était dans un autre aéroport. Nous attendions sur la piste, d’embarquer dans un jet privé. J’étais là, volant au dessus de la mer d’Irlande, George et Kenny en face de moi. Les adorables soeurs de George (qui sont très drôles) étaient à bord aussi, avec le reste de l’entourage. Le Papa de George, Jack devait nous rencontrer plus tard, à Dublin, au concert parce qu’il était un peu grippé et George devait faire attention à sa voix. J’étais un peu déçu parce que Jack est un chypriote grec et je voulais parler de politique chypriote avec lui.
George et Kenny sont très calmes. George tient la main de Kenny, la porte à ses lèvres et l’embrasse pendant que le jet monte vers les nuages. Un faible moment de nervosité nous traverse tous.
Je ne peux m’empêcher de penser que George et Kenny sont si masculins. Il n’y a rien de «tapette » en eux. C’est plus comme quelque chose d’ancien, d’homme authentique. Ca l’est peut-être. George l’ancêtre grec et Kenny l’indien cherokee. Et je commence à rire parce qu’ils ne ressemblent en rien aux Village People. De toutes façons, il n’y a vraiment rien d’effeminé en eux.
Ils ont volé dans cet avion pendant toute la tournée, et à aucun moment, pour aucun d’entre eux, ce n’était gagné. Ni George, Ni Kenny, ni aucun d’entre nous. Je suis terriblement excitée et âpres quelques verres de vin, je commence à bombarder George de questions.
J’ai regardé vers George et mes yeux ont brillé : « Quelle est la date de votre anniversaire ? »
« Le 25 Juin » dit-il « et nous sommes tous les deux Cancer et tous les deux nés la même année, 1963"
"Alors vous avez 43 ans aussi ? » dis-je . Vous ne trouvez pas ça bizarre ?
Il rit. Je comprends pourquoi : Pourquoi un âge serait-il plus bizarre qu’un autre ? et je lui dis : "42 ans était une mauvaise année". Il hocha la tête et acquiesce d’un air sérieux puis me demanda : "vous venez de Margate ? "Oui"répondis je « j’ai toujours été intéressé par Margate car j’y allais quand j’étais enfant" me dit-il.
Oui dis-je. Il y avait beaucoup de chypriotes là bas.
Je me rappelle en 1974, c’était mon anniversaire et celui de mon frère. Nous allions sur l’ile de Sheppey pique niquer et notre ami Mario papagigio n’avait pas le droit de venir, nous lui avons téléphone et hurlé"nous voulons Mario Papagigio" George dit " Oui c’était le désordre, cette guerre. Toi et moi sommes semblables. Je suis moitié chypriote grec. Ma mère était anglaise. Ton père est un chypriote turc et ta mère anglaise".
Et bêtement, je lui dis que nous faisions partie d’une liste des gens les plus connus de Chypre.
Et, plus sérieusement, je lui dis :"ta mère et ton père ont-ils toujours été fiers de toi ?"  George est resté silencieux pendant un moment, a paru triste et a répondu : "Oui, je pense très fiers". Il y a quelque chose de spécial chez George. Vous pouvez voir en lui parlant qu’il n’y a pas de réponses préparées. C’est comme si il y pensait pour la 1ere fois, ou réfléchit à nouveau à ce qu’il ressent.
La maman de George est morte il y a quelques années et on peut sentir en lui parlant d’elle qu’il était incroyablement proche d’elle. Elle était d’une grande influence, comme un mentor. Il y a quelque chose de fascinant chez George et même chez sa famille entière, c’est qu’ils sont très "famille" et ils sont très, très drôles. Je pense que chacun d’entre eux pourrait monter sur scène et faire un "one man show". Ils apparaissent très ouverts mais aussi très protecteurs. Je pense que c’est leur côté méditerranéen.
Je demande à George quelle a été la réaction de sa famille quand il a fait son coming out.  c’est bien passé car j’avais du succès. J’avais réussi quelque chose. J’étais en position de m’occuper de moi et souvent le succès peut aussi prendre en charge beaucoup de choses " Ensuite, je leur demandai à tous les deux "est ce que ça vous inquiète de vieillir ?" A eux deux, ils ont presque un siècle. Ils se sont regardés et ont souri et j’ai compris que la réponse était oui mais c’est beaucoup plus compliqué que cela. Kenny est très heureux mais est frustré quelquefois. Il voudrait apprendre encore et encore mais il n’a jamais assez de temps pour cela.
Nous avons réfléchi sur le fait de ne plus pouvoir faire ce que nous faisions auparavant. Puis ils m’ont demandé : »Tracey, qu’est ce qui te fait sentir que tu as vieilli ? » . J’ai répondu : « Je n’ai jamais eu d’enfants et maintenant je suis trop vieille pour en avoir » avant d’ajouter « Ne me sortez pas cette sordide histoire de cette femme de 57 ans qui a eu un bébé en Italie la semaine dernière »
Ils se sont mis à rire puis j’ai dit à George « n’as-tu jamais voulu avoir d’enfant ? » Non a-t-il gémi et pointant son doigt vers Kenny a ajouté « Mais si il avait pu, on n’aurait pas pu l’arrêter « Kenny intervient : « Maintenant, George, avec son accent texan si sexy, tu sais que ce n’est pas exactement la vérité. J’adore les enfants. J’adore mon beau fils, mes nièces et neveux mais surtout, je pense que les gens qui n’ont pas d’enfant, comme nous, doivent prendre plus de responsabilités pour tous ces enfants qui ont besoin d’aide.
Sur ce point, je pense que Kenny a entièrement raison, et je leur demande : "pensez vous que les gens qui n’ont pas d’enfant soient différents de ceux qui en ont ? » et pensez vous qu’être gay signifie que vous vivez une relation différente ? La réponse, bien sur est oui.
« Alors, en tant qu’homosexuels, votre engagement dans une relation est différent de celui des hétérosexuels ? " Kenny me répond : « Tracey, as-tu déjà couché avec une femme ? »
« Oui, bien sur, je l’ai fait. Je pense que la plupart des femmes l’ont déjà fait. Ca s’appelle du sexe sans danger. Tu n’entends pas les femmes dire « bon, ce soir je sors et vais chasser « Pourquoi est ce que c’est normal pour les hommes gays d’avoir ce type de relations ? »
George dit : » peut-être que nous en avons déjà parlé. Peut-être que ça remonte à l’enfance, ou que c’est une façon de vivre pour certains. Que font les hétérosexuels ? Ils couchent avec leurs amis, dit-il ce qui des fois fait vraiment tout foirer «

Je change de sujet, pour alléger l’atmosphère. Je dis « désolé je ne suis pas venu te voir à Earls court, mais j’ai vu le reportage aux infos de la BBc à Manchester. Des milliers de femmes hors d’elles en extase, qui pleuraient, qui riaient. Je ne me rappelle pas combien de milliers elles étaient mais je me suis dit que Earls Court ne pouvaient pas toutes les contenir. Pourquoi pensez vous que les femmes vous aiment autant ? C’est si évident que vous êtes gay et l’avez toujours été. Je pense intérieurement à tous les hommes qui ont murmuré à l’oreille de leur petite amie « If you’re gonna do it, do it right.
Do it with me. Now listen... I'll be your boy, I'll be your man, I'll be the one that understands..."
Alors je dis à George"Pourquoi pensez vous que tant d’hommes ne vous apprécient pas? Il me regarde, le visage de glace et me répond sèchement : « parce qu’ils se sentent trahi ». Et nous atterrissons.
***
J’ai toujours eu peur d’aller dans des gros concerts. Pour être honnête, je n’aime pas ça. La foule, les hot dogs, la chaleur et la transpiration, mais cette fois à Dublin, tout semblait si calme, très facile. Il y a un sentiment d’organisation militaire, chaque détail est pensé. Et au milieu de milliers de personnes, je me sens en sécurité et bien, comme dans une immense famille de Kenny et George.
L’atmosphère est maintenant électrique. Le Public est en extase. Mon moment préféré a été quand George a tendu les mains vers l’endroit ou nous étions assis et a déclaré à l’assistance « cette chanson est pour Kenny, l’amour de ma vie « Et tout le public était ravi. Une bonne chose pour un public majoritairement catholique, bonne chose pour n’importe qui quand vous pensez combien les choses ont changé en 20 ans.
Ce n’est pas vraiment un moment de pop, c’est plus classique et je repense à la voix de George Michael d’il y a 20 ans. Une voix très belle et très aigue de jeunesse. Maintenant, j’écoute la voix d’un homme plus celles de milliers de femmes qui crient.
Maintenant, je comprends pourquoi les femmes adorent George Michael. Il a simplement une voix incroyable et le fait qu’il soit gay le rend encore plus adorable. Si vous aviez besoin d’une épaule sur qui pleurer, qui choisiriez vous, Barry White ou George Michael ? George Michael or Barry White? Je suis quand même contente de ne pas mettre Robbie Williams dans cette équation " Quand nous écoutons des chansons d’amour, nous voulons croire ce que nous entendons et être capable de transposer ces mots dans nos propres vies.
George Michael a acquis son intégrité vocale. Et en plus, il est assez fort pour admettre ses faiblesses, et c’est exactement ce qu’il fait avec son public. C’est incroyable. Il s’excuse d’être parti si longtemps, mais maintenant il est de retour. Et entre chaque chanson, il en explique les paroles et ce qu’elle signifie pour lui. La foule entière est remplie de chaleur humaine.
***
Un peu plus tard, de retour dans la suite de George et Kenny, nous dînons tardivement. Le room service arrive. L’ambiance est relax et George est vraiment heureux. Je leur pose beaucoup de questions intimes mais pour d’obscures raisons, la conversation revient toujours sur ma poitrine. Je demande à Kenny comment lui et George se sont rencontrés « J’ai rencontré George dans un très chic « " et il s’arrête « en fait, nous avons deux histoires. Il y a celle que nous racontons aux gens et l’autre, la vraie. Il y a un très chic spa qui s’appelle le Beverly hot springs. C’est très strict mais si nous disons aux gens que nous nous sommes rencontrés dans un spa, ils en ont toujours une fausse idée. Nous disons souvent que nous avons fait connaissance chez Fred Segal « J’éclate de rire et je dis « le magasin ? » « Oui « dit Kenny, » le magasin « mais ça, ça fait très gay «
Kenny continue : "c’était il y a 11ans. George avait toujours une vie très privée. Tout le monde savait qu’il était gay mais il ne l’avait pas avoué publiquement. Nous avons pensé que ce serait mieux de dire que nous nous étions rencontrés chez Fred Segal mais nous ne le disons plus, nous disons la vérité car imaginez que nous soyons à une table de 10 et que plusieurs personnes nous posent la question en même temps et que nous ne donnions pas la même réponse ! Maintenant, nous disons toujours la vérité. Nous nous sommes rencontrés dans un spa. » Je leur demande si c’est important de dire la vérité. Ils hochent tous les deux la tête et George dit simplement « la vie est trop courte «
Il a une chanson "My Mother Had a Brother". Elle parle de son oncle qui est mort soudainement et tragiquement, apparemment le jour de sa naissance. Il parle de suicide, de peur et d’homosexualité cachée. Le nombre de gens dans la vie qui ne peuvent être eux-mêmes, qui en ont peur, qui souffrent à l’intérieur, parce qu’ils sont bel et bien enfermés en eux. George a raison. La vie est trop courte.
Je quitte leur chambre à 4 heures du matin, un peu pompette, me sentant vraiment heureuse, et je vais dormir avec la voix d’un ange dans la tête. L’amour n’est pas le même pour tout le monde.

Tracey Emin, George Michael, Kenny Goss et Scott Douglas soutiennent le Terrence Higgins Trust. Les honoraires deTracey et Scott pour cet article ont été donnés à cet organisme de charité. Il y aura un gala pour Terrence Higgins Trust Lighthouse Gala le 12 Mars .

 

       
 

 
 

  Fermer cette page