Site dédié a George Michael
 

Oprah Show

 

 May 2004

Je remercie Frederique pour la traduction de cette interview.

 

            

Oprah: Il y a 10 ans, il est sorti de scène et il s’est isolé. Et pour la première fois, il va nous dire pourquoi il a disparu.

 Il est tellement SEXY!!!

 <le public se met à hurler!!>

 Et séduisant, connu dans le monde entier et riche. Tout ce que nous aimons.

 Il a été aussi au coeur d’un scandale public humiliant . On l’a rarement entendu depuis cette arrestation choquante. Voiçi son histoire :

 Il se décrit lui même comme le vilain petit canard Georgios Kyriacos Panayiotou , s’associant avec son copain de classe Andrew Ridgeley à l’école élémentaire, s’est débarassé de son look de nul et a formé le super duo Wham , qui a fait bouger les années 80. Michael, la star, était née.

 En 1987, George décide de continuer seul. Son premier essai, Faith, a été un énorme succès, avec 6 chansons n°1. Sa carrière s’est enflammée et George Michael était une pop star internationale. Même s’il fréquentait publiquement des femmes, le chanteur refusait de parler de sa vie amoureuse. La presse spéculait sans fin sur sa sexualité. Etait-il hétérosexuel? Ou gay ? Ou bisexuel ? Ce que le monde ignorait, c’est qu’à 27 ans, George Michael avait trouvé l’amour en la personne d’un homme, Anselmo Feleppa, un designer de vêtements brésilien.

 Tristement, 2 ans après le début de leur relation, Anselmo mourut d’une hémorragie cérébrale. George était seul, ses problèmes n’étaient pas finis . Mécontent de sa maison de disques, il entama une bataille juridique qu’il perdit. Les jours de gloire semblaient maintenant bien loin.

 En 1997, Michael dut affronter une autre tempête quand sa mère adorée mourut d’un cancer.

 Et le choc : en 1998 , le chanteur fut arrêté à Beverly Hills pour s’être livré à des actes obscènes dans des toilettes publiques avec un homme , qui était en fait un policier en civil. Sa sexualité n’était alors plus un secret.

George Michael  : Salut

 Oprah  : Comment allez vous ?

 George Michael  : Je vais bien. Je vais bien. C’est super de vous rencontrer enfin.

 Oprah: Super de vous rencontrer enfin.

 George Michael: Je suis un admirateur depuis des années.

 

Oprah: Vraiment ? Comment vous sentez vous pour faire cet interview ?

 George Michael: C’est étrange parce que je ne suis pas venu à la télévision américaine depuis si longtemps. C’est bizarre de revenir ici pour faire de la promotion parce que je passe beaucoup de temps ici. Parce que la personne avec qui je suis depuis 8 ans est américain. Je passe beaucoup de temps en Amérique mais pas pour des raisons professionnelles.

 Oprah: Pouvez vous nous ramener au jour de l’arrestation ? Le ferez vous ? qu’est ce qui s’est passé?

 George Michael: Laissez moi revenir au jour de l’arrestation…

 Kenny Goss Nous étions sortis pour manger.

 George Michael Nous allions manger. Regardez, Kenny vous le dit. Nous étions sortis pour un repas.

 Oprah: Parce que vous étiez ensemble avec Kenny à cette époque ?

 George Michael: Oui, nous étions ensemble depuis 2 ans et demi. C’est vraiment étrange. Quand j’y repense, avec le recul, c’est tellement évident que c’était volontaire de ma part. Ca parait vraiment bizarre .

 Oprah: Je fais bien le “Oprah show” alors ce n’est pas si étrange !

  <Rires du public>

 George Michael: Et quand je regarde en arrière , je pense que je devais être au bord de l’explosion à propos de mon coming out.

 Oprah: Expliquez nous ce qui s’est passé.

 George Michael: Il y avait deux policiers en civil dans ce parc là, qui est en face du Beverly Hills hôtel.

 Oprah: Alors vous êtes dans un parc ?

 George Michael: Trés élégant.

 <Rires du public>

 Oprah: Alors vous êtes dans un parc en face du Beverly Hills hôtel ?

 George Michael: C’est un endroit bien connu pour draguer . J’étais dans ma voiture de l’autre côté de la route. Et il y avait 2 officiers de police qui imitaient des personnes qui cherchaient à draguer..

 Oprah: Qui imitaient ?

 George Michael: Je suis allé dans les toilettes , qui étaient vides. Le policier est rentré derrière moi.

 Oprah: Mais vous ne saviez pas qu’il était policier ?

 George Michael: Bien sur que non.

 Oprah: Bien sur que non.

 George Michael: Ils n’ont pas envoyé Columbo. Ils ont envoyé une personne séduisante .

 <Le public rit et applaudit>

 George Michael : En fait, il ne s’est rien passé..

 Oprah Vous devez nous dire ce qui s’est passé. Et nous le dire d’une façon décente pour la télévision car on nous a dit “ arrêté pour actes obscénes”.

 George Michael: Ouais, vous imaginez quelque chose de très obscène

 

Oprah Oui et dans tous les esprits c’est ce que c’était. Il y en a même qui peuvent aller plus loin.

 <Le public rit et applaudit>

 George Michael Alors j’étais dans les toilettes . Imprudent, je lavais mes mains. Et la personne dont le job était d’attirer mon attention faisait la même chose. Apparemment , à moins  qu’il puisse faire quelque chose d’intelligent avec son pouce, il y avait là un homme qui était intéressé par moi.

 Oprah: Est ce que je vous suis ?

  <Rire du public>

 Vous suivez tous ?  Ok.

 George Michael Apparemment c’est difficile d’imaginer ça pour les femmes .

 Oprah: J’en suis au moment ou vous vous lavez les mains.

   <Rire du public>

  George Michael  Oui je me lave les mains (il nous montre) et je me sèche les mains (il nous montre) . Et il y a un homme dans le box qui me fixe.

 Oprah: Qui vous fixe pendant que vous vous lavez les mains ?

 George Michael: Oui, il me fixe.

 Oprah: Attendez une minute. C’est un code ?

 <Rire du public>

 George Michael: Fixer est une sorte de code. Laver vos mains, c’est que vous faites attention, non ? Et il me fixait.

 Oprah: Il vous regardait parce que vous l’intéressiez ou autre chose ?

 George Michael: Bon, non . Il faisait beaucoup plus que ça. C’est là . Ce que j’appelle piège, c’est quand quelqu’un, même s’il ne le fait pas, fait semblant de se faire du bien, vous réagissez.

 Oprah: Oh il se faisait du bien !

 George Michael C’est ce que je voulais dire par utiliser son pouce de manière plus intelligente. Je pensais regarder quelqu’un qui se donnait du plaisir en me fixant . Et bien sur, ce qui arriva…

 Oprah: Oh! Je comprends maintenant !

 George Michael: OK!

 <Le public rit et applaudit>

 Oprah: J’y suis !!!

 <Le public rit et applaudit>

 

George Michael  Alors j’ai réagi . très brièvement. Le mec est sorti. J’en ai conclu qu’il n’a pas été impressionné.

 <Rire de l’audience>

 Je suis parti et suis retourné dans la rue. Et dans la rue, les flics ont fondu sur moi.

 Oprah: Whoa.

 George Michael: J’ai pensé qu’il y avait quelque chose de grave.

 Oprah: Qu’avez vous pensé alors ?

 George Michael: Ben je suis resté sur le trottoir et j’ai dit : “je suis désolé, c’était un piège”. J’ai dit ça. Absolument. Il y avait pas mal de gens qui regardaient . Je leur ai dit que c’était scandaleux et que c’était un traquenard.

  Oprah: Etiez vous effrayé ?

 George Michael: Une partie de moi était effrayée.

 Oprah: Géné ?

 George Michael: Oui.

 Oprah: Pensiez vous à votre carrière ?

 George Michael: Pour être honnête avec vous, je me rappelle avoir pensé qu’il fallait que je dise la vérité sur tout ça.

 Oprah: Oui.

 George Michael: Je suppose qu’une part de moi, une partie de mon subconscient a dû dire “ voilà, tu l’as bien cherché et maintenant il faut faire avec”

 Oprah: Vous auriez pu trouver une meilleure façon!

 <Rires du public>

 George Michael: Oh, absolument.

 Oprah: Vous avez dit que l’arrestation était votre “coming out” ?

 George Michael: Oui. Le fait que je l’ai fait en face du beverly Hills hotel montre que c’était d’une façon très show bizz …

 <Rires du public>

 Je crois qu’une partie de moi était déjà prête à faire avec, peu importe la façon dont  cela se passerait.

 Oprah: C’est fascinant . Parce que je ne peux imaginer avoir une certaine sexualité et le cacher. Et cacher ceci, et cacher cela . Donc toute votre vie, vous vous êtes caché?

 George Michael Non. Pas vraiment. En réalité depuis que j’ai connu Anselmo, mon 1er partenaire, c’était quand j’avais 27 ans.

 Oprah: Mais nous, le public, ne savions pas ?

 George Michael: Oh non.

 Oprah: Alors vous nous l’avez caché ?

 George Michael: Caché du public, absolument .

 Oprah: Mais vous ne sortiez pas avec des femmes ?

 George Michael: Il y a juste quelques petites amies dont les gens ont entendu parler.

 Oprah: Elles étaient de vraies petites amies ?

 George Michael: Oui. Absolument. Il y a eu un moment dans ma vie, j’avais 24 ans presque 25 ou j’ai commencé à penser que je n’étais pas vraiment bisexuel. Tu n’as plus le choix.

 Oprah: Et quand les gens écrivaient sur vous et se posait des questions, avez vous réalisé que tout le monde se posait des questions sur votre sexualité?

 

George Michael: Oui à chaque fois dans les interviews, c’était “allez, on veut savoir !”et je faisais un commentaire humoristique et ça restait dans l’air.

En réalité, j’étais en colère contre les médias. Mon 1er partenaire était atteint du Sida 2 ans avant qu’il ne meure. Nous savions qu’il était séropositif . je savais qu’il pouvait avoir le meilleur traitement à Los Angeles ou en Angleterre. Il a toujours insisté pour retourner au Brésil voir les médecins. Et c’était implicite . Je savais qu’il voulait protéger sa famille .

  Oprah: Vraiment ?

 

George Michael: Sa famille était une famille catholique brésilienne . Je suis persuadé que s’il avait été soigné en Grande Bretagne ou en Amérique, il aurait survécu.

 Oprah: Wow.

 George Michael: Voilà mon sentiment par rapport à la presse . Mais je pense, mon Dieu, pourquoi je ne me suis pas assis en face d’un journaliste et ai dit n”je suis gay”

 Oprah: Oui.

 George Michael C’était tellement contre ma nature de faire ça.

 Oprah: Pensiez vous que vous seriez rejeté ?

 George Michael  : Pour être honnête, je pense que l’Amérique aurait eu beaucoup plus de problèmes avec ça que l’Europe. C’est plus une question religieuse ici. Et je respecte ça.

 Oprah: Oui.

 

George Michael: Et je pensais sincèrement faire avec. Apparemment ce n’était pas le cas.

Mais c’était un énorme problème pour moi et c’est arrivé, un an après la mort de ma mère.

A ce moment là, j’étais encore très en colère par rapport à sa mort. Très replié sur moi. Je crois que j’ai choisi de me changer les idées (par rapport à la peine de l’avoir perdu) en faisant quelque chose pour lequel je n’aurai plus à me battre toute ma vie.

 Oprah: de toutes facons , qu'est ce que vous faisiez là ?

 George Michael: Well it has its upside.

 Oprah Vous aviez  Kenny à la maison.

 George Michael: Croyez moi, je le savais.

 Oprah: Comment lui avez vous téléphoné ? “euh, salut ?”

 <Rires du public>

 George Michael: Ils étaient très aimables avec moi. J’ai pu avoir 2 ou 3 tentatives de coups de fils.

 Oprah: Savaient-ils qui vous étiez ?

 George Michael: Oh oui. C’était le meilleur morceau!

 Oprah: Ont-ils dit : “ est ce que je peux avoir un CD, vous me le signerez ?”

 <Rires du public>

 George Michael: Oh Je suis sur que j’ai dù signer quelques autographes. J’ai passé 3 heures au poste de police de Beverly Hills. J’ai eu de la chance. Après midi très calme. C’est le poste de police le plus propre.

 <Rires du public>

 Le poste de police le plus classe . Ils vous mettent dans une pièce, avec rien de pointu pour ne pas essayer de vous suicider. Il y a une grande dalle en pierre avec une couverture dessus au cas ou vous seriez fatigué à 3 heures de l’après midi. Et un exemplaire du  National Enquirer!!!

 <Rires du public>

 George Michael: Alors vous pouvez imaginer, je pense que c’est une blague. Je vais être en première page la semaine prochaine et quelqu’un doit bien se marrer !

 <Le public rit et applaudit>

 Oprah: à Kenny Goss—Alors les garçons, vous êtes ensemble depuis 8 ans ?

 

Kenny Goss: Oui..

 Oprah: Il vous a appelé ?

 Kenny Goss: Il m’a appelé et dit "tu ne vas pas croire ce que j’ai fait” Tu as un  DUI? Il répondit “si seulement” Ils ne m’avaient pas dit pourquoi ils t’avaient attrapé, tu te rappelles ?

  George Michael: Je sais. Ils m’ont laissé le faire, n’est ce pas ?

 Kenny Goss: Oui.

 George Michael: Trop gentil de leur part. Il est venu me chercher au poste de police et nous sommes allés diner.

 Oprah: a l’arrêt “ Beverly HILLS police station.”

 <Rires du public>

 George Michael: Nous sommes allés au restaurant et il m’a dit:” on ne sait jamais, peut-être que ce ne sera pas dans les journaux”

 <Rires du public>

 Je lui ai dit “ Kenny chéri, ils seront là quand nous rentrerons à la maison ou quand nous nous réveillerons demain matin. Ca a été entre les deux. Les hélicoptères ont commencé à survoler la maison à 2h du matin. A 2h du matin, nous pouvions entendre les hélicos appeler Londres “quoi! Quoi! quoi!” . c’était le chaos.

 Oprah: Est ce que vous avez été mal par rapport à ca ?

 George Michael: Je me suis senti plus mal pour moi . Ce qui s’est passé après cela, c’est que je suis tombé dans une profonde dépression, liée à ma mère. Tout ce qui s’est passé l’année avant était ma manière de fuir ça, s’occuper de moi pour ne plus penser à ce manque.

 Oprah: Parce que vous ne vous êtes pas autorisé à avoir de la peine.

 George Michael: Je ne me suis pas autorisé à faire ce deuil . Je me suis persuadé de l’avoir fait.

 Oprah:Etiez vous ou êtes vous inquiets à propos des fans américains, maintenant avec ce nouvel album, qu’ils vous acceptent en tant que gay?

 George Michael: Ca ne m’inquiéte pas. Aller de l’avant. Ca ne m’intéresse pas de vendre mes disques à des homophobes.

 <Applaudissements du public>

 

 

<Kenny fait un signe du pouce en l’air vers George.>

 Je suis très chanceux. J’ai 40 ans, je vis avec un homme que j’aime profondément. J’ai eu plus d’amour, de succès et de sécurité dans ma vie que tout ce que j’aurai pu rêver. Je n’ai pas besoin de l’approbation des gens qui ne m’apprécient pas.

 Oprah: L’album le plus attendu, Patience, a des commentaires élogieux de la part des critiques. Les personnes des magazines lui ont donné 4 étoiles sur 4!

 <Le public hurle>

 4 sur 4. Les critiques disent que vous possédez une des plus belles voix de la profession. Qu’en pensez vous ?

 

 George Michael: Je veux juste dire aux gens que je sais que j’ai été absent pendant un long moment. La vérité c’est que je devais régler ma vie personnelle. J’ai senti que c’était fait. Puis j’ai découvert que mon partenaire était malade. Je savais qu’il me serait impossible de travailler. Je savais que je serai incapable d’écrire ou de chanter car j’avais tellement peur de le perdre. Il mourut. J’ai mis deux ans à m’en remettre. Trois ans après sa mort, j’ai rencontré Kenny. J’ai appelé ma mère le lendemain après l’avoir rencontré pour lui dire que j’avais connu un homme formidable. Malheureusement, c’est pendant ce coup de téléphone qu’elle m’a dit qu’elle avait un cancer.

 Oprah: Pendant le même appel ?

 George Michael: Elle me l’avait caché. Bien sur, elle me mentait, me disait que tout allait bien maintenant. Que c’était fini, qu’elle l’avait vaincu. Alors je pouvais continuer à vivre heureux, sept ou huit mois plus tard, elle est morte.

 Aprés sa mort , ça a été la période la plus noire de ma vie vraiment. Cette épisode dans ma vie privée et le temps que cela m’a pris pour écrire à nouveau a été la raison de mon absence.

 Je veux juste dire aux personnes qui m’ont été totalement fidèes pourquoi j’ai disparu. Et leur faire savoir. Ce n’est pas parce que je n’en avais rien à faire. Je n’avais plus l’énergie , l’émotion pour lutter et mener cette bataille. Maintenant que je vais bien et que mon inspiration est revenue, je reprends contact avec eux pour leur dire : “je suis toujours là, je vais bien . Et si vous êtes intéressés, je suis de retour”

 Oprah: Patience.

 George Michael: Patience.

 Oprah: Patience mon ami.

 Oprah: George et Kenny partagent  une jolie maison en dehors de Londres. Et pour la première fois, le très privé Mr. Michael

 George Michael: Ultra-privé.

 <Rires du public>

 Vous n’avez pas idée comme j’étais mal à l’aise en faisant cela. Vous comprendrez quand vous le verrez. 

<Rires du public>

 Oprah: Oui il nous a autorisé à filmer chez lui. Merci beaucoup.

 Maintenant nous commençons la visite.

 George Michael: (George ouvre la porte)

  

Bonjour Oprah.

Ca fait plaisir de vous voir.

Qui vous a donné mon adresse?

 <Rires du public>

  Nous sommes à 1 heure de Londres. C’est une maison du 16eme siècle que j’ai acheté il y a 3 ans. Alors rentrez et venez voir.

 (Alors suivons George )

 Ce n’est pas exactement spacieux. Mais c’est ma jolie maison.

 Bien sur, il y a des plafonds bas. Parce que les gens étaient vraiment petits à cette époque. C’est ce que l’Angleterre et l’histoire peuvent nous apporter. Nous avons gardé les poutres d’origine. C’est le foyer d’origine.

  

C’est ma piéce préférée. J’ai tendance à m’asseoir et à travailler sur l’ordinateur ici.

 

 

Ce piano est une des choses que je préfère dans ma maison. Couverts de photos de ma vie.

   C’est la bibliothèque. Il n’y en avait pas quand je l’ai acheté. Je pense que toutes les maisons devraient avoir une bibliothèque. J’aimerai vous dire que tous les livres sont de Shakespeare mais la plupart d’entre eux sont  des livres anciens que nous avons acheté en masse.

 <Rires du public>

 Je les trouve magnifiques . C’est plus de la décoration que des objets culturels.

 C’est un objet d’art russe que Kenny et moi avons vu et ramené il y a quelques années . Je ne suis pas trop pour faire une collection d’objets d’art. Une fois que vous commencez une collection d’objets d’art que vous aimez vraiment, alors vous devez fermer les portes à clefs tous les soirs.

 

 

 

Ce n'est pas une cuisine moderne. C’est une cuisinière rétro Agar. Ce qui est un élément essentiel de toute les cuisines rétro. Ce qui est super avec ça, surtout pour Kenny et moi qui sommes un peu tête en l’air, c’est que si vous oubliez quelque chose sur le feu, la maison ne brulera pas, vous aurez juste un bout de charbon pour le diner.

 <Rires du public>   

  Maintenant Oprah. J’ai entendu dire que Monsieur Tom Cruise vous avait cuisiné un plat de spaghetti pour vous faire plaisir. Et pour ne pas déshonorer les anglais, j’ai demandé à ma gouvernante de préparer tous les ingrédients (il commence à rire) d’un repas typique de George Michael.

 <Rires du public>   

 Oprah: Adorable. Si j’ai bien compris, vous avez 4 autres maisons ?

 George Michael: Je viens d’en vendre 2. J’ai pensé que je devenais un peu trop extravagant. Et puis je ne voyage plus beaucoup.

 Oprah: Je pense que 4 c’est beaucoup trop.

 George Michael: 4 est vraiment trop.

 Oprah: Je pense aussi. Vous ne pouvez aller dans les 4. Qu’en pensez vous ?

 Kenny Goss: Nous ne les utilisions jamais.

 George Michael: Il m’est arrivé de toutes les utiliser. Mais en ce moment, je ne voyage pas tant que ça alors j’en ai vendu quelques unes.

Maintenant nous continuons la visite . A l’extérieur …

 

 

Oprah: George nous as dit que la raison pour laquelle il a acheté cette maison du 16eme siècle, ce sont les jardins qui l’entourent. Il dit que ce sont les plus beaux jardins qu’il ait jamais vu.

J’adore les jardins.

George Michael : Nous sommes juste sur la Tamise ici. J’ai toujours voulu habiter sur la rivière. Le jardin actuel est adossé à une église saxonne du 10eme siècle. J’ai toujours adoré l’idée de vivre à côté d’une église.

Et je dois vous raconter une anecdote. J’habite la porte à côté de la baronne Buscombe qui est un membre de la Maison des Lords. Elle a apparemment pensé que j’allais faire beaucoup de fêtes très rock and roll ici. Elle a planté tous ces arbres. Ils détruiront la moitié du jardin en grandissant. Je suppose que c’est sa prérogative.

 <Rires du public>

 Pool house..Super de sortir à 10h du matin. S’asseoir ici avec toutes les portes ouvertes. C’est fabuleux.

 Pour mes 40 ans, j’ai eu un cadran solaire. Ca fonctionne comme une boussole (Kenny l’avait acheté pour lui

  Ce que vous n’avez pas vu, ce sont nos enfants .

 (George appelle les enfants)

 Abby..Meg

 

(Des chiens arrivent en courant)

 <le public crie Awwwwww>

 <Kenny et  George jettent des objets dans la piscine pour que les chiens leur ramènent. Un des chiens plonge et l’autre prend l’escalier LOL!!>

 George: (au chien)

 Tu n’as pas plongé !

Showing us up!

 Voilà Oprah c’est ma maison.

C’est ici que je vis.

Je ne sais pas quand vous viendrez en Grande Bretagne

Si vous faites un saut et si vous voulez ce que ça fait de séjourner dans une maison anglaise du 16eme siècle, n’hésitez pas !

A bientot.

 Oprah: Effectivement votre maison… je pourrais m’y arrêter pour manger quelques galettes

 George Michael: Absolument. Des galettes? des scones peut-être.

 Oprah: On dirait que vous aimez être là. Vous n’aviez pas l’air mal à l’aise pour le tournage.

 George Michael: Je suis un grand acteur.

 Oprah: Alors vous faites des allers retours entre ici et Londres?

 George Michael: Nous passons beaucoup de temps à  Londres. Nous venons d’acheter quelque chose à dallas, parce que nous séjournions chez le frère de Kenny. Et je ne suis pas bon pour dormir dans une chambre d’enfants.

 <Rires du public>

 Oprah Comment les gens de Dallas font avec votre accent ?

 George Michael: Je ne sais pas . C’est plutôt moi qui fait avec leur accent n’est ce pas ?

 Je pense que des 3 endroits que je connais : New York, Los Angeles et Dallas, Dallas est le plus chaleureux.

 

 

George chante Amazing

 

 

 

George chante Father Figure

 

 
La maison de George

 

George Michael et KennyGoss vivent dans une  magnifique maison du 16e siecle a environ 1heure de Londres. Située sur les bords de la Tamise. C'est une belle propriété avec un magnifiquejardin.

 

 

 

 

 

"Ce n'est pas excatement spacieux, mais c'est ma chere belle maison" dit George. Bien sur, il y a des plafonds trés bas, parce que les gens étaient petits a cette époque.

 

 

 

George montre la bibliotheque. "Elle n'était pas la quand nous avons acheté la maison, mais je pense que chaque maison doit avoir une bibliotheque" dit-il. "J'aimerai vous dire que tous ces livres sont de Shakespeare ou Wordsworth, mais la plupart d'entre eux, sont seulement des livres anciens que nous avons acheté en grosses quantités. Mais je pense qu'ils sont justes beaux, donc ils sont plus ici en tant que  mobilier, plutot que par besoin culturel.

 

"La place parfaite pour un petit "r' et r' - le coin de lecture. "J'ai tendance a etre assis et travailler sur l'ordinateur d'ici" dit George.

 

La cuisine de George et Kenny est petite mais chaleureuse attirante

 

 

La cuisine est moderne, mais il y a quelques notes anciennes comme cette cuisinière "Arger". C'est un ingredient essentiel dans n'importe quelle cuisine britanique démodée- et pour des personnes comme moi et Kenny qui sommes extrêmement distraits, explique George. Ce qu'il y a de bien  c'est que vous pouvez attacher quelque chose la dedans, comme un poulet ou quelques chose de ce genre et si vous l'oubliez vous ne brûlez pas la maison, vous aurez juste un morceau de charbon pour le diner

 

 

Le Jardin de George et Kenny est a coté d'une belle église du 10e siècle. Avec un magnifique jardin, leur sport d'arrière court, une piscine et un "pool house" (maison d'eau). C'est en réalité très agréable de venir ici les soirs d'été, vers 10h, etre juste assis ici avec toutes les portes ouvertes. C'est merveilleux, dit George.

 

 

 

Pour les 40 ans de George, Keny lui a offert ce cadrant solaire qui fait office de boussole. Il indique les villes ou ils possédent d'autres maisons.

 

 

Voici les "enfants" de George et Kenny, 2 labradors, nommé Abby et Meg.qui aiment aussi prendre un bain dans le bassin de jardin.

 

Ces photos ont été prises sur le site www.oprah.com et tirées du Oprah Winfrey Show du 26 mai 2004 diffusé aux Etats .

(source : www.oprah.com)