Inside Track sur VH1

 

Interview 11 mai 2007

Traduit par Frédérique

 

Jo Whiley: Bienvenue à « Inside track », je suis Jo Whiley.
Et mon invité ce soir, mon invité très spécial est George Michael.

Bonsoir, comment allez vous ?

George Michael: Très bien merci. Et vous ?


Jo Whiley: Bien. Je vais très bien merci. Alors, vous êtes de retour sur les routes . Vous faites des concerts à nouveau. Wembley qui sera surement fantastique . Ca doit être très important pour vous. Parce que vous y avez déjà joué souvent.

C’est à vos conditions. Et c’est l’ouverture de Wembley.


George Michael: Oui. C’est génial. Comment pourrais je être plus chanceux ?

Je veux dire que l’année dernière, j’ai eu un petit scintillement dans mes yeux quand ils ont annulé les concerts qui étaient prévus. Et j’ai pensé, on ne sait jamais, peut-être qu’ils attendront l’année prochaine. Et ceux qui étaient prévus ne seront alors plus en tournée. Alors j’ai commencé à me renseigner peu après. J’ai dit aux personnes de Wembley (ceux qui construisaient et qui avaient déjà pas mal de problèmes) peu importe quand ce sera, je ne vous embêterai pas sur les délais. Du moment que c’est moi qui l’inaugure, peu importe quand, je serai content de le faire.

 

Jo Whiley: Vous devez vous sentir bien comme jamais.

George Michael: Je n’ai pas peur cette fois-ci, je suis juste excité. Je suis vraiment excité. Nous avions fait seulement 1 stade dans la première partie de la tournée et c’était presque par accident. Nous avons vendu 50 000 billets alors que nous en attendions 20 000 et nous avons fait un stade. C’était vraiment excitant.

Je peux seulement m’imaginer ce que ça va être , Wembley ou les autres endroits ou nous allons aller. Cela fait longtemps que je ne l’ai plus fait. Devant mon propre public. Aller devant 70 000 ou 80 000 personnes qui ont tous payé pour vous voir est une expérience différente.


George Michael: Il y a une tournée américaine de prévue maintenant.

Et il y a une série, une grande série américaine pour l’automne, qui je pense sera décroché par ABC , où je serai. C’est une sorte de comédie dramatique.


Jo Whiley: Continuez, continuez. Vous allez être dans une comédie dramatique américaine ? Qu’allez vous faire ? et comment est ce arrivé ?


George Michael: Je chante juste un titre dans le pilote.

Mais c’est assez marrant.

Jo Whiley: Comment est ce que ça s’appelle ?


George Michael: Ca s’appelle Eli Stone. L’acteur principal est Johnny Lee Miller.
Je ne veux pas leur porter malheur car ça n’a pas encore été accepté. Mais apparemment ceux qui l’ont déjà vu ont adoré. Et Johnny est fantastique dedans.


George Michael: Je diversifie mes activités.

 

George Michael: Oui, Je crois qu’ils veulent donner le titre d’une de mes chansons à chaque épisode.



Jo Whiley: Vraiment !!

George Michael: Oui.

Jo Whiley: Comme c’est drôle!!

George Michael: Cela pourrait être une façon pour les américains d’entendre certaines choses qu’ils n’ont jamais pu entendre pendant les 15 années ou je n’ai pas vendu de disque chez eux.


Jo Whiley: Quelle est l’attitude envers vous la bas ?

George Michael: En Amérique?

Jo Whiley: Ouais.

George Michael: Elle était assez négative du fait que j’avais décidé que je ne voulais ni manager ni attaché de presse là bas. J’en avais assez. Et si vous n’avez pas d’attaché de presse, vous êtes plus… vous savez vous êtes à la merci totale des médias là bas.

Alors j’ai été un nom qui faisait rire à partir des années 90 quand j’ai attaqué Sony. Tout a mal tourné. A partir de ce moment là. Je ne passais plus à la radio. Et j’ai eu de la très mauvaise publicité. Et vous pouvez imaginer que celle des 18 derniers mois n’a pas aidé . Je pense que je dois être la risée là bas.


Jo Whiley: La dernière fois que nous nous sommes parlés à la radio, vous disiez que vous ne feriez plus de disques par le biais d’une maison de disques. Vous le feriez seulement par internet. Et maintenant avec le téléchargement, c’est plus plausible .

Vous avez un nombre impressionant de fans . Vous allez être dans une position très forte.


George Michael: je suis libre . C’est comme ça que je le vois. Je suis libre de faire ce que je veux.


Jo Whiley: Alors allez vous enregistrer ..

George Michael: (s’arrêtant de chanter) « any old time…”
N’est ce pas comme cela que ça va ?


Jo Whiley: Oui, c’est comme ça..

George Michael: Oui, je n’ai pas changé d’avis. Je me demande si … je peux être une espèce de « robin des bois » car certaines personnes sont prêtes à me payer tellement cher pour un concert privé. Cela fait des années qu’ils me demandent et j’ai toujours refusé. Parce que je ne trouvais pas ça correct, si je n’étais pas prêt à repartir en tournée. Je ne voulais pas gagner de l’argent de cette façon. On dirait que j’ai attendu le bon moment car il y a ce nouveau niveau de richesse qui fait ressembler des gens comme moi à des pauvres.

Ce que je peux faire c’est profiter de ces nouveaux revenus pour faire ce que j’ai toujours voulu faire à savoir donner ma musique gratuitement.


Jo Whiley: Vous parlez du concert que vous avez fait pour ce russe pour un million de livres, n’est ce pas ?


George Michael: Je dois être honnête, mon premier prix est de 3 millions de dollars.


Jo Whiley: je ne peux pas me le permettre .

George Michael: Et il augmentera surement quand je ne ferai plus de concert. ( rire sexy)  Honnêtement, la situation est que je peux profiter de cela et payer les enregistrements que je veux faire. Je ne fais pas d’enregistrements bon marché. Je veux les distribuer gratuitement. Mais mon dernier album m’a couté des millions. Je ne suis pas un idiot. Ce que je voudrais faire est maintenir ce projet et distribuer ma musique gratuitement. De cette façon, ce sera pour les personnes qui voudront y aller et la prendre.


Jo Whiley: Il y a l’épisode du tribunal dont je suppose vous ne voulez pas parler


George Michael: Les gens peuvent lire ce qu’ils veulent. Je n’ai rien fait pour interrompre cette procédure. J’ai essayé d’être entendu et surtout de le faire légalement. J’étais déjà jugé coupable par les médias. Alors j’ai pensé, tu vas passer un moment au tribunal. Je n’ai demandé aucun traitement de faveur. Tout ce que je veux, c’est la même loi que tout le monde. Que vous auriez, mais pas en tant que célébrité. C’est cette loi que je veux qu’on m’applique.


Jo Whiley: Conduisiez vous sous influence ?

George Michael: Les photos que vous avez vues …. Si vous pouvez trouver une photo de moi endormi, je vous donnerai de l’argent .


Jo Whiley: J’ai vu des photos de vous paraissant surpris et en colère.


George Michael: Surpris et en colère . Imaginez c’est … c’est un nouveau piège.. Alors vous êtes à un carrefour. Quelqu’un tape à votre fenêtre. Côté passagers. Vous regardez de ce côté, ok ? ils vous engagent à faire quelque chose. Et puis quelqu’un tape à cette fenêtre. Pour que vous vous tourniez comme cela (de l’autre côté) et puis les appareils photo se déclenchent.


Jo Whiley: pour vous prendre en photo …

George Michael: C’est le photographe. Et voilà à quoi vous ressemblez. C’est le but. Le fait qu’ils arrivent à faire des photos de cette façon, depuis toujours, ce n’est pas surprenant que les gens pensent que je ne devrais pas être derrière un volant.

Un des commentaires préférés que j’ai lu «  ça devait être terrible pour lui d’être comme cela un dimanche à 8heures du matin » et j’ai pensé « à quoi ressemblez vous le dimanche matin à 8 heures ? »

Vous voyez ce que je veux dire ? peu importe qui a dit çà, c’était assez marrant.

Ca va être une grande année.


Jo Whiley: Est-ce que ça remet en cause les mariages ? la cérémonie civile avec kenny ? ou cela en est-il ?


George Michael: Non, comme je l’ai dit cela attendra la fin de la tournée. Tout est en stand by.


Jo Whiley: Est-il d’accord avec ça ?

George Michael: Oh oui, il est cool avec ça. Je crois qu’il est comme moi. Il veut que ce soit spécial. Il ne veut pas que ce soit le cirque.


Jo Whiley: J’espère que ça se passera bien.


George Michael: J’espère, que le seul cirque qui viendra en ville sera le spectacle.


Joe Whiley: Je voudrais juste savoir, à quoi ressemble une semaine de la vie de George Michael ? Quels sont vos loisirs ? Vous allez à la gym ? Debout le matin…


George Michael: Je ne peux plus aller à la gym.

Même si je vais au club de l’autre côté de la route, je suis pris en photos et c’est publié.


Jo Whiley: Avez-vous une salle de gym dans votre maison.

George Michael: Oui maintenant j’ai une salle de gym dans ma maison.


Jo Whiley: Vous en faites tous les jours ?

George Michael: En ce moment, oui. Dans la soirée.

Je ne me lève pas avant midi, vous comprenez ?


Jo Whiley: Parce que (rires)

George Michael: Parce que je n’y suis pas forcé.

Et la journée, je m’entraine, je répète…


Jo Whiley: Ok quand vous ne répétez pas, c’est ce que je voulais savoir, quand vous n’enregistrez pas …


George Michael: Je regarde la télé. ( rire sexy)

Jo Whiley: Vous regardez la télé (rire)

George Michael: Quelqu’un m’a demandé l’autre jour « ou trouvez vous vos idées, votre inspiration ? »

Oh, à la télé.


Jo Whiley: Ok alors quels sont vos programmes favoris en ce moment.


George Michael: Je l’ai vu et revu : Planet Earth.
Je pense que c’est une des plus surprenantes réussite télévisuelle de tous les temps, vraiment.

 

Jo Whiley: Et les séries alors ?

George Michael: J’aime toujours mes Coroners (Coronation Street)
et Eastenders.


Jo Whiley: Vraiment ?

George Michael: Oui. Mais j’ai tendance à regarder beaucoup de séries américaines parce qu’elles sont vraiment réussies maintenant. Vous savez , ils ont des scripts de la même qualité que pour des films mais qu’ils peuvent étirer pour des séries entières.


Jo Whiley: Alors Laquelle vous a accroché ? Lost ?


George Michael: Les Sopranos. Je pourrai regarder ça toute la journée, tous les jours. C’est si brillamment écrit. Et il doit y avoir un psychologue dans l’équipe d’écriture car c’est tellement prenant.

Alors il y a les Sopranos…

Jo Whiley: West Wing..

George Michael: West Wing , j’ai toujours aimé. J’adorais « 6 Feet Under «  quand il était diffusé. Ils en font tellement que ça commence à devenir un peu fade.

Jo Whiley: Avez-vous le temps d’écouter de la musique récente ?


George Michael: Je n’en ai pas écouté beaucoup ces derniers temps.


Jo Whiley: Il y a un groupe qui s’appelle « Gossip « , je sais qu’ils adorent Careless Whisper. C’est super non ?

George Michael: Oui, c’est vrai ? Vous ne faites plus rien pendant quelques temps et vous êtes catalogué « kitch «  . Je pense que ma valeur kitch est sous évaluée parce que je ne suis pas partie longtemps. Quand on y pense, surtout avec Wham, pour leur génération, ces chansons étaient déjà limite kitch à l’époque.


Jo Whiley: Voulez vous faire directement un disque avec Andrew ? Parce qu’on parle beaucoup d’Andrew venant sur la tournée faire quelques titres avec vous ? Cela va-t-il arriver ou jamais ?


George Michael: Vous voyez ce que les gens doivent comprendre alors qu’Andrew lui-même ne comprend pas trop. Il ne lit pas les journaux. Alors je ne sais pas comment sont arrivées ces rumeurs. Et j’en ai lu une autre ce matin sur Internet. En fait, je suis inquiet quand je jette un coup d’œil sur les sites de mes fans maintenant car ils me renvoient vers la presse.


Jo Whiley: Aimeriez vous qu’Andrew vous rejoigne sur scène ?


George Michael: Je pense que ça aurait été fantastique pour Noel dernier avec « last Christmas ». C’était une possibilité mais il n’a pas voulu le faire.


Jo Whiley: Il n’a pas voulu ?


George Michael: Non. Mais je ne pense pas que ça ait été jamais d’actualité, vous savez.


Jo Whiley: Ca n’aurait pas été ?


George Michael: Ca n’aurait pas convenu. Non et en plus il aurait du le faire les deux soirées. Sinon ça n’aurait pas été correct pour l’autre soirée. S’il n’avaient pas fait les deux soirées, l’autre n’aurait pas été spéciale. C’est si évident en cette période. Deux garçons de cet âge…


Jo Whiley: En termes de scène politique, il y a un endroit comme un « my space » et ils ont différents groupes . Il y en a un où Jeremy Clarkson est désigné pour être le prochain premier ministre. Aimeriez vous  Jeremy Clarkson en tant que prochain premier ministre ? Ou qui d’autre ? Il y a plein de gens par ici qui voudraient l’être .

 
George Michael: Je pense que je pourrais vouloir pardonner à Tony Blair si Jeremy Clarkson était dans la course.


Jo Whiley: Mais quand Tony Blair partira qui préféreriez vous ?

George Michael: Qui préférais je ? En ce moment, vous. Ou n’importe qui dans la pièce me conviendrait parfaitement.

 Je ne me rappelle pas où c’était mais il y avait un article puissant ou quelque chose à la télé où quelqu’un disait «  que quand les gouvernements ont perdu la confiance et quand les gens ne croient plus que la politique peut changer leurs vies, ils votent pour l’opposition. Les choses réfléchies seront différentes »

Quand ils n’y croient vraiment plus, et c’est ce qui arrive à l’Angleterre maintenant. Tout ce qu'on peut leur vendre, c’est l’idée qu’on peut les protéger.

C’est tout ce qui reste. Alors la loi et l’ordre … ce qui signifie créer de nouvelles lois, ne pas arrêter les bonnes personnes.

C’est très facile d’introduire une nouvelle loi. Ca ne coute rien. Blair n’a pas eu de problème à nous déplacer dans des territoires américains où la psychologie est concernée.


Jo Whiley: Quand Bush partira , qui voyez vous comme président ? Hillary Clinton?

George Michael: Je ne crois pas que l’Amérique soit prête , contrairement à ce que Jack bauer peut nous dire (référence à 24 heures chrono), pour un président noir. Mais si ils vont vers une femme président, il y aura un moment ou ils sauront que le pays a besoin d’être plus apprécié. Vous savez, j’ai toujours souhaité que ce soit son mari. Je crois toujours qu’il était un grand politicien. Le monde aurait été différent si il n’y avait pas eu une certaine jeune femme .Je le pense vraiment.


Jo Whiley: Quand êtes vous le plus heureux ? Qu’est ce qui vous plait le plus de faire ?


George Michael: ( rire sexy ) Les gens ne peuvent plus me poser des questions comme celle-ci. Ils savent qu’ils n’auront pas une vraie réponse.

Quand suis-je le plus heureux ? je vais être honnête avec vous. Je suis le plus heureux quand je vais devant mon public ou quand je suis au lit avec kenny et les chiens. Et nous allons juste dormir  à la fin de la soirée.


Jo Whiley: Charmant de parler avec vous. Comme toujours.


George Michael: Merci.

http://www.georgemichael-tribute.com/JoWhileyInsideTrack.html